Comptage et décomptage avec génération d’impulsions

Certaines cartes contrôleur de vol permettent de contrôler la puissance d’émission de l’émetteur vidéo associé. Dans le cas qui nous occupe, il s’agit d’envoyer des impulsions sur une voie. (+100 pour augmenter la puissance et -100% pour la diminuer).

L’utilisateur concerné souhaite, lui, pouvoir attribuer 3 valeurs de puissance à un interrupteur triple.
Il faut donc que le système sache quelle est la valeur actuelle ainsi que la valeur désirée et envoie le nombre d’impulsions positives ou négatives pour atteindre la valeur souhaitée.

(Afin de faciliter les captures d’écrans, j’ai utilisé la voie 5 comme voie de contrôle. Il faudra, dans la vraie vie, utiliser le canal ad-hoc défini pour la carte concernée. )

Principe de fonctionnement

La puissance  d’émission s’étage sur 4 niveaux ( 1,2,3…et 4  )
Nous allons utiliser VG1 pour déterminer le niveau souhaité.
VG2 contiendra le niveau actuel.

L’interrupteur SG détermine le niveau de puissance désiré :
En haut niveau 1, au milieu niveau 2, en bas niveau 4.
C’est la raison d’être des 3 première lignes ci-dessous dans les fonctions spéciales :

Passons les deux dernières lignes pour le moment.
Il nous faut maintenant détecter une différence entre la valeur souhaitée (VG1) et la valeur actuelle (VG2) et déterminer l’opération à effectuer (Incrémenter ou décrémenter VG2)

Cette fonction est assurée par L01 et L04.
L01 est actif si VG1 > VG2 tandis que L04 est actif si VG1<VG2.

Si une différence est constatée, il faut
– Déclencher une impulsion sur la voie 5
– Incrémenter ou décrémenter VG2.

Pour déclencher une impulsion, nous utilisons des bistables (L02 et L04) qui vont créer une impulsion d’1/10e de seconde.
Cette impulsion est récupérée
– Des les mixages pour envoyer un signal temporaire sur la voie 5 :

– Dans les fonctions spéciales pour incrémenter ou décrémenter VG2 (Voir FS5 et FS6 ci-dessus)

Si on place SG en position haute et que l’on bascule vers le milieu, une impulsion est déclenchée. Si l’on passe ensuite vers la position basse, 2 impulsions sont envoyées.
Si l’on remonter directement en position haute, 3 impulsions négatives seront envoyées…

Voilà une base de travail que vous pourrez adapter à votre situation et vos besoins…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *