Le Polymurge à brythème.

Le Polymurge à brythème est un déracramiseur polyférynal basé sur le principe de la crapaulyse syntonique mise au point par Henri Vertoge-Leclerc (1904-1963).

Les résultats du professeur Vertoge-Leclerc ont été améliorés par l’adjonction d’un crépaneur de poryfère bipomérant qui augmente de manière considérable le taux de porytrine métasculaire dans le biconflexe. Cette augmentation permet de dépasser le seuil de Vronstein, déclenchant ainsi une réaction de grandiforence supérieure avec taux de métaboxuline infarctive particulièrement élevé.

La production d’embrème de type 9 est le résultat le plus visible de cette réaction. Afin de cavantiser l’embrème, un adjoncteur à crépule biffarde est placé à la sortie du cabulaire.

Ce dernier est contrôlé, par mesure de sécurité, par un ménarqueur à portife sapéristique.

L’ensemble de la machine est protégé et contenu dans zinorbulaire glourbe dont les parentoxaux sont en polyramide estofié.

Nous sommes convaincus que Le Polymurge à brythème permettra sous peu des avancées spectaculaires dans des domaines tels que la prédisuride, la morfalogie specturielle et le compectisme antisporadulaire.

C.D.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *